[Interview] Philippe Pozzo di Borgo : « L’euthanasie n’est pas pertinente »

Publié le : 26 février 2015

Philippe Pozzo di Borgo, tétraplégique, parrain du mouvement « Soulager mais pas tuer » et inspirateur du film Intouchables explique, dans une interview, son engagement auprès de ce mouvement et témoigne de son expérience de la fragilité.

 

Loi sur la fin de vie

 

Il redoute de voir modifier la loi de 2005 : « Déséquilibrer cette loi, c’est basculer sur une pente glissante. Au risque d’inquiéter les très fragiles, de culpabiliser leur entourage, et de démobiliser le corps médical ».

 

La fragilité, une force pour toute la société

 

Pour lui, éliminer la fragilité, « c’est éteindre la société ». « Amener une société valide à prendre en compte la souffrance, la fragilité, l’anormalité, comme partie intégrante de la vie, permettrait de réconcilier l’individu avec sa condition. C’est un chemin de réconciliation pour tous. L’euthanasie ou toutes ces propositions « bienveillantes » d’éliminer la souffrance ne sont pas pertinentes ».

 

« La société aurait aussi beaucoup à gagner à se pencher sur les plus vulnérables et apprendre à être en relation sa part de fragilité plutôt que de vouloir l’effacer ».  

 

<p>Famille Chrétienne (Antoine Pasquier) 26/02/2015</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres