[Interview] Israël Nisand soulève les question éthiques liées au diagnostic prénatal : constat ambigu

Publié le : 10 juin 2014
Le numéro de juin du magasine de l’UNAPEI*, Vivrensemble, présente une interview du Pr Israël Nisand, spécialiste du dépistage prénatal (DPN). Interrogé sur les enjeux éthiques liés à cette pratique, il déclare de façon ambigüe : « j’aimerais que mon pays ait le courage d’affronter ces questions complexes ». 
 
En tant que gynécologue obstétricien et chef du pôle mère enfant du CHU de Strasbourg, il pratique les techniques de PMA, de diagnostic prénatal – dont le DPNI – d’IMG, etc. et évoque les enjeux bioéthiques que cela soulève.
 
DPN. « On ne peut pas faire du DPN, où on décide de la vie ou de la mort d’un fœtus, sans se demander quelle médecine on veut » ajoutant, « la médecine foetale (…) est la seule qui porte la mort dans ses outils thérapeutiques ». En effet, tandis que 6 000 diagnostics existent, seuls 10 traitements sont à disposition des femmes qui apprennent la pathologie de leur enfant. « Entre les deux, il y a l’interruption médicale de grossesse ». C’est la raison pour laquelle, selon le Pr Nisand, « la parole médicale doit être encadrée, policée car nous pouvons faire passer le projet d’un enfant à la trappe en quelques minutes »
 
Eugénisme.  Malgré une définition lucides des pratiques, des enjeux fondamentaux et des dérives, pour lui, tout est pourtant à relativiser à l’aune du « désir des parents« . A ses yeux, c’est le critère ultime dans la pratique de la procréation médicalement assistée et du DPN, reconnaissant sans complexes que « quand on choisit les enfants à naître, on est dans un programme eugénique ».
 
DPNI. Interrogé sur le DPNI (Diagnostic prénatal non invasif), balayant l’enjeu éthique de l’accès à l’information sur l’enfant à naître, il considère que ce test doit être proposé en premier aux parents, dans « l’intérêt de la femme », sur la seule base de sa fiabilité.
 
* UNAPEI : union nationale des associations de parents de personnes handicapées mentales et de leurs amis
<p>Vivrensemble  juin 2014 - Gènéthique</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres