Interdiction de l’euthanasie : ultime résistance d’une civilisation

Publié le : 7 février 2011

Dans le Figaro magazine, Eric Zemmour critique les débats actuels concernant la volonté de légaliser l’euthanasie.

Il réfute l’idée selon laquelle pouvoir décider le moment de sa mort est signe de liberté.

"L’euthanasie est le stade ultime d’une modernité qui tue par humanisme : le spectacle de la mort nous est si insupportable que nous voulons au plus vite nous en débarrasser afin de reprendre les activités d’une vie normale".

Pour lui, notre société impose une volonté de "tout faire pour conserver la vie et privatiser la mort". Cela amène à intensifier, par exemple, l’acharnement thérapeutique.

Les débats sur l’euthanasie sont, selon lui, poussés par la "logique libérale du marché". Il soupçonne des motivations financières : les soins des personnes en fin de vie grèvent les finances publiques.

Il rappelle que la loi Leonetti autorise l’arrêt de traitements afin d’accélérer la mort du patient.

Répondant à certaines accusations de "retard" et "d’hypocrisie" concernant cette interdiction, Eric Zemmour se demande si "certains retards ‘hypocrites’ " ne cachent pas en réalité "d’ultimes résistance d’une civilisation."

Le Figaro magazine 31/01/11

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres