Interchanger les types de cellules sans passer par le stade pluripotent

Publié le : 27 octobre 2017

Pour transformer une cellule de peau en un autre type de cellules, les chercheurs peuvent aujourd’hui passer par la reprogrammation en cellule souches pluripotentes induites. Cette technique découverte par le japonais Yamanaka[1] lui a valu le prix Nobel. Elle pourrait permettre de traiter de nombreuses maladies[2]. Aujourd’hui, d’autres chercheurs envisagent de supprimer l’étape intermédiaire de reprogrammation en cellules souches pour transformer directement une cellule différenciée en un autre type de cellule différenciée : une sorte de raccourci pour parvenir au même objectif. Un article paru dans Proceedings of the National Academy of Sciences propose un protocole pour y parvenir, exploitant les données disponibles sur la configuration de l’ADN. Le concept, développé par une équipe de scientifiques de l’Université du Michigan, du Maryland et de Harvard, combine des informations biologiques sur la structure du génome et l’expression des gènes avec une approche mathématique. L’approche reste à ce jour théorique et n’a pas été testée.

 

[1] Les cellules iPS ont 10 ans !

[2] Un médicament découvert grâce aux cellules iPS ; Japon : les cellules iPS sauvent la vue d’une patiente

<p>Phys.org (24/10/2017)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres