Industrie pharmaceutique : essais cliniques rendus publics

Publié le : 7 janvier 2005

Face à la crise qui frappe actuellement l’industrie pharmaceutique, avec plusieurs laboratoires accusés d’avoir caché des effets secondaires de leurs médicaments, les quatre organismes professionnels* de ce secteur ont annoncé rendre désormais publique l’intégralité des études cliniques réalisées sur les médicaments qu’elles commercialisent. L’enregistrement et la publication sur Internet de toutes les études cliniques devraient être faits pour tous les essais en cours ou commencés après le 1er juillet 2005.

Les 4 organismes reconnaissent "qu’il y a d’importants bénéfices en termes de santé publique à rendre plus largement disponibles les essais cliniques, pour les médecins, les malades et les autres. De telles divulgations cependant doivent respecter l’anonymat des personnes incluses dans les essais, la propriété intellectuelle et le droit des contrats".

Les essais cliniques sont au coeur des procédures d’évaluation et d’autorisation de mise sur le marché des médicaments. Jusqu’à maintenant, les laboratoires étaient tenus d’informer les agences gouvernementales spécialisées des résultats de ces essais mais pas les médecins, ni les revues, ni les patients. Selon les spécialistes, la transparence des essais cliniques ne pourra être garantie que lorsque l’industrie pharmaceutique ne sera plus juge et partie de l’évaluation des médicaments. Pour cela il faut que les experts soient indépendants, c’est à dire qu’ils ne soient pas rémunérés par les firmes pharmaceutiques elles-mêmes.

* La fédération internationale des firmes pharmaceutiques, la fédération européenne, l’Association japonaise et les Manufactures américaines représentent 99 % des firmes pharmaceutiques dans le monde.

Libération (Florent Latrive) 07/01/05 - Le Figaro (Martine Perez) 07/01/05 - Le Quotidien du Médecin (Henri de Saint Roman) 03/02/05

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres