Indiana: le gouverneur signe l’ « Abortion reversal bill »

Publié le 30 Avr, 2021

Dans l’état d’Indiana, aux Etats-Unis, les médecins auront désormais l’obligation d’informer les femmes qu’elles peuvent changer d’avis au cours d’un avortement médicamenteux. Cette pratique implique la prise de deux comprimés. Lorsque le deuxième n’a pas encore été pris, la femme peut encore faire marche arrière si elle le souhaite, et prendre un autre médicament à la place du deuxième comprimé, pour « arrêter le processus d’avortement » et aider la grossesse à se maintenir (cf. IVG médicamenteuse : un processus irréversible ?).

Six états américains ont déjà mis en place une obligation d’information similaire. En Indiana, le projet de loi « abortion reversal bill » a été voté il y a deux semaines. Le gouverneur républicain Eric Holcomb a signé la mesure jeudi. Elle prendra effet à partir du mois de juillet.

 

Sources : Washington Times (29/04/2021) – Photo : Pixabay\DR

Partager cette article

Synthèses de presse

CRISPR : premières injections chez des adultes dans le cadre d’un essai clinique

CRISPR : premières injections chez des adultes dans le cadre d’un essai clinique

Editas Medicine mène un essai clinique sur des patients atteints d’amaurose congénitale de Leber, dans l’espoir de leur rendre la ...
Son bébé naît vivant après un avortement, elle regrette son choix

Son bébé naît vivant après un avortement, elle regrette son choix

Le petit Keyo Blue, atteint de trisomie 18, a vécu pendant 10 heures après une interruption médicale de grossesse ...
Lille: il reçoit un cœur humain après avoir vécu avec un cœur artificiel

Lille: il reçoit un cœur humain après avoir vécu avec un cœur artificiel

Dans le cadre d'un essai clinique Jérémy Hage a a reçu cœur artificiel, retiré au profit d'un greffon naturel au ...