Inde : pour sauver les petites filles

Publié le 21 Fév, 2007

Le gouvernement indien a lancé une nouvelle campagne pour réduire le nombre d’avortements et d’infanticides des petites filles. Le ratio "homme-femme" cause de graves  problèmes sociaux et démographiques. Le ministre des femmes et du développement de l’enfant, Renuka Chowdhury a déclaré à la BBC, que des berceaux seront déposés partout pour permettre aux familles d’abandonner leur enfant dans le secret et de ne pas le tuer. Ces enfants seront placés dans des maisons faites pour les accueillir.

En 2001, une enquête montrait qu’en Inde, 1000 garçons naissaient pour 933 filles. La même enquête évaluait à 500 000 par an le nombre d’avortements de petites filles en Inde (cf. Synthèse de presse du 13/12/06).

Depuis 1994, le gouvernement indien a interdit l’utilisation des moyens techniques pour déterminer  le sexe des enfants pas encore nés.

BBC News 21/02/07 – LifeNews.com 21/02/07

Partager cet article

Synthèses de presse

« Aide active à mourir » : de la « solution technique » à la « norme sociale » ?
/ Fin de vie

« Aide active à mourir » : de la « solution technique » à la « norme sociale » ?

"Au nom de la recherche de l’efficacité", chaque problème, y compris la mort, devrait recevoir une "solution technique" ? ...
« Transition de genre » : le mineur apte à consentir ?
/ Genre

« Transition de genre » : le mineur apte à consentir ?

"Le mineur dont le corps est sain et auquel on propose un parcours médical, est-il en capacité d’appréhender ce que ...
Embryons congelés : un risque plus élevé d’hypertension artérielle
/ PMA-GPA

Embryons congelés : un risque plus élevé d’hypertension artérielle

Selon une étude, la FIV avec transfert d’embryons congelés augmenterait le risque d’hypertension artérielle de 74% ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres