« Il y a des gens qui demandent l’aide médicale à mourir. Moi, je veux l’aide médicale à vivre »

Publié le : 31 décembre 2019

Au Canada, Johanne Faucher vit au quotidien avec le cancer. En 2013, elle a 46 ans, on lui diagnostique un cancer aux ovaires qui se propage rapidement dans d’autres parties de son corps. « Refusant d’abdiquer contre la maladie, elle prend tous les moyens nécessaires pour s’accrocher à la vie ». Les médicaments utilisés pour la soigner sont prescris pour traiter les mélanomes (cancer de la peau), mais pas le cancer dont souffre Johanne Faucher. Aussi, les 10 000$ de frais mensuels liés à la prise du médicament ne sont pas pris en charge par son assurance privée qui refuse de payer. « Il y a des gens qui demandent l’aide médicale à mourir. Moi, je veux l’aide médicale à vivre. Je ne suis pas prête à partir», explique Johanne Faucher.

<p>La Voix du Sud, Frederic Desjardins (30/12/2019)</p> <p>Photo : <span class="attribution_field hide-sm hide-md"><span><a href="https://pixabay.com/fr/users/freephotocc-2275370/?utm_source=link-attribution&utm_medium=referral&utm_campaign=image&utm_content=1276778">Andrian Valeanu</a> de <a href="https://pixabay.com/fr/?utm_source=link-attribution&utm_medium=referral&utm_campaign=image&utm_content=1276778">Pixabay</a></span></span></p>

Partager cet article

Pour aller plus loin

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres