Hybrides : consternation au Royaume-Uni

Publié le 3 Mar, 2008

Au Royaume-Uni, une quarantaine de parlementaires ont exprimé leur “consternation” après que la Haute autorité britannique en fertilisation et embryologie humaines (HFEA) ait délivré deux licences pour créer des embryons hybrides humains-animaux (cf. Synthèse de presse du 22/01/08).

 

Par ailleurs, il est désormais conseillé aux hommes qui ont des embryons congelés de prévenir leur clinique de fertilité si leur relation avec la mère prend fin. Cette mise en garde intervient après qu’une femme se soit fait réimplanter les embryons créés avec son ex-époux (en imitant sa signature) et ait eu deux enfants sans que ce dernier le sache. Les cliniques n’ont en effet besoin que d’une autorisation écrite pour utiliser des embryons congelés.

Telegraph.co.uk (Jonathan Petre, Bonnie Malkin) 03/03/08

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres