Homme augmenté : « c’est à la société de décider des limites »

Publié le : 14 novembre 2014

Pèlerin consacre cette semaine un dossier à l’« homme augmenté » qui pose les jalons des questions éthiques que soulève le transhumanisme, dont les répercussions concrètes sont déjà à l’œuvre.

 

Raja Chatila est directeur de l’Institut des systèmes intelligents et de robotique (Isir). Cet Institut, situé au cœur de l’université Pierre-et-Marie-Curie de Paris, regroupe des ingénieurs qui conçoivent, entre autres, des exosquelettes, c’est-à-dire un « squelette extérieur » conçu pour aider les patients dans leur rééducation neuromotrice et fonctionnelle. Raja Chatila pilote actuellement la commission de réflexion sur l’éthique de la recherche en robotique. Elle a également participé à l’élaboration de recommandations remise le 5 novembre à la secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur et à la recherche, Geneviève Fioraso.

 

Face aux questions qui se posent : « N’allons-nous pas bientôt être gouvernés par des machines ? Et si la science dote certains hommes de ‘superpouvoirs’, que vont-ils en faire ? », Raja Chatila répond que « c’est à la société de décider des limites ».

 

Les questions éthiques sont vastes. « Où se situe la frontière entre réparation et augmentation ? » Pour Hervé Chneiweiss[1], « en tant que médecin, [s]on but est que le patient retrouve sa vie la plus normale possible, quitte à ce que son corps bénéficie d’une sorte d’hybridation, de type implant ou exosquelette ».

 

Jean-Michel Besnier[2] s’interroge sur la liberté de l’homme face aux excès possibles. Une fois que la société aura « intégré » les biotechnologies, quel regard portera-t-telle sur les malades et les « peu performants » ?

 

Pour aller plus loin, lire l’entretien croisé de Danielle Moyse et Olivier, deux philosophes et experts Gènéthique : Le transhumanime, ce nouvel eugénisme ? (Cet entretien croisé fait partie de la Newsletter mensuelle. Pour recevoir nos Newsletters, abonnez-vous sur le site.)

 

[1] Président du comité d’éthique de l’Inserm et auteur de L’homme réparé, Ed. Plon.

[2] Auteur de Demain les posthumains, Ed. Fayard.

 

<p>Pèlerin (Sophie Laurent, Frédéric Niel) 13/11/2014</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres