Greffe d’utérus : un essai clinique autorisé en Australie

Publié le 9 Sep, 2022

En Australie, le Royal Women’s Hospital de Sydney a reçu les autorisations nécessaires pour réaliser les premières greffes d’utérus dès 2023. L’essai clinique inclura 12 femmes, dont 6 recevront l’utérus d’une donneuse décédée et 6 l’utérus d’une donneuse vivante. L’essai sera mené par Rebecca Deans, une gynécologue pédiatrique, et son équipe, sur cinq ans. Elle sera assistée de Mats Brännström, chirurgien suédois qui a réalisé la première greffe d’utérus en 2012.

“Je vais faire grandir mon propre enfant dans le même utérus que celui dans lequel j’ai grandi, ce qui est assez difficile à comprendre”, a déclaré Kirsty Bryant qui sera probablement la première greffée avec l’utérus de sa mère.

Cette opération a déjà été menée « plus de 70 fois à l’étranger et a abouti à plus de 40 naissances » selon le Guardian (cf. Etats-Unis : troisième naissance issue d’une greffe d’utérus provenant d’une donneuse vivante ; Première greffe d’utérus en France).

Complément du 19/12/2023 : Kirsty Bryant est devenue la première femme en Australie à donner naissance à un bébé après avoir subi une greffe d’utérus. C’est l’utérus de sa mère, Michelle, qui lui a été transplanté au cours d’une opération qui a duré 16 heures. Un embryon a été implanté trois mois plus tard. Henry est né le 15 décembre.

 

Sources : The Guardian (09/09/2022) ; ABC, Emma Siossian (19/12/2023)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Suisse : une « capsule » pour se suicider « très bientôt » ?
/ Fin de vie

Suisse : une « capsule » pour se suicider « très bientôt » ?

L'organisation The Last Resort a indiqué que la « capsule » de suicide assisté Sarco pourrait être utilisée « très bientôt » pour la ...
Neurotechnologies : l’urgence d’instaurer des « neurodroits »
/ Transhumanisme

Neurotechnologies : l’urgence d’instaurer des « neurodroits »

Rafael Yuste, neurobiologiste, professeur à Columbia et cofondateur de la NeuroRights Foundation, appelle à instaurer des « neurodroits » au ...
Myopathie de Duchenne : « fragmenter » des gènes avant de les reconstituer
/ Génome

Myopathie de Duchenne : « fragmenter » des gènes avant de les reconstituer

Des chercheurs ont découvert une « nouvelle manière de traiter la dystrophie musculaire de Duchenne » qui pourrait s'appliquer à d'autres pathologies ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres