Greffe d’organes : des foies conservés et régénérés pendant 7 jours ?

Publié le 14 Jan, 2020

Fruit de quatre ans de travail, des chercheurs de l’Université de Zurich, parmi lesquels, le professeur Pierre-Alain Clavien, co-auteur de l’étude, ont mis au point un appareil permettant de préserver le foie d’un donneur hors de son corps pendant 7 jours, juste en dessous de la température du corps, mais aussi de le régénérer. Une précédente expérience a été menée aux Royaume-Uni permettant une conservation des organes pour une durée de 24 heures (cf. Greffe : meilleure conservation du foie à 37°C).

Le foie, comme beaucoup d’autres organes, doit être transplanté très rapidement après prélèvement. Dans les neuf à douze heures. L’invention suisse permet d’assurer la préservation du foie en palliant artificiellement plusieurs fonctions du corps humain. Une pompe, un oxygénateur et un appareil de dialyse font office de cœur, poumons et reins.

Par ailleurs, cet appareil semble « octroyer aux foies endommagés le temps de se régénérer » complètement. « Nous savons, grâce aux opérations pratiquées sur les patients et d’autres personnes, que le foie a besoin d’une semaine pour se régénérer complètement », a expliqué le professeur Clavien. Et « en améliorant l’état de certains des organes, la machine augmenterait mathématiquement le nombre de ceux aptes à être transplantés ».

Le dispositif a été d’abord testé sur des foies de porcs avant d’être expérimenté sur des organes humains. L’équipe a effectué trois transplantations de foie sur les animaux en utilisant des foies qui avaient été conservés pendant une semaine. Quelques heures après la transplantation, l’équipe n’a constaté aucune différence dans la fonction ou les tissus des foies par rapport aux foies entreposés pendant quelques heures seulement.

Testée sur 10 foies humains qui avaient été stockés de façon traditionnelle, mais dont la qualité avait été refusée pour la transplantation, l’expérience a montré que si quatre d’entre eux s’étaient détériorés, six foies s’étaient améliorés. Au bout de sept jours, ils ont été jugés aptes à la transplantation.

Le système pourrait également offrir de nouvelles approches pour lutter contre toute une série de maladies, comme le cancer du foie.

« Un premier foie régénéré par l’appareil pourrait être transplanté à un patient » dès 2020.

Pour aller plus loin :

Mini-foie obtenu à partir de cellules de sang de cordon

Des greffes de foie à partir de donneurs vivants

Le Point (14/01/20) – The Guardian, Nicola Davis (13/01/20)

 

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres