Greffe d’organe : médicaments anti-rejet et grossesses ne font pas bon ménage

Publié le 21 Juin, 2018

Le Mycophénolate est un immunosuppresseur utilisé dans la prise en charge de greffes rénales, hépatiques ou cardiaques afin d’éviter les rejets de greffon. Son administration est totalement contre-indiquée en cas de risque de grossesse, les précautions à prendre viennent d’être revues par l’Agence nationale de Sécurité du Médicament (ANSM).

 

Celle-ci rappelle que le mycophénolate est « un tératogène majeur chez l’être humain », et qu’il entraine « chez les femmes enceintes exposées, 45 à 49% d’avortements spontanés et 23 à 27 % de malformations congénitales chez les nouveau-nés vivants ».

 

A ce jour, les femmes susceptibles d’être enceintes devaient prendre simultanément deux contraceptifs, une préconisation très contraignante et peu appliquée. Désormais, « l’utilisation de deux méthodes contraceptives reste recommandée, mais n’est plus obligatoire ».

 

Elle indique aussi que si « les données cliniques disponibles n’indiquent pas de risque accru de malformations congénitales ou d’avortements spontanés dans les grossesses issues d’un père traité par un médicament à base de mycophénolat, les patients de sexe masculin traités doivent être informés de ce risque potentiel ».

 

 

 

E Santé, Audrey Vaugrente (21/06/2018), La Dépêche (20/06/2018)

Partager cet article

Synthèses de presse

cese
/ Fin de vie

Convention citoyenne sur la fin de vie : le CESE se dote d’un “comité de gouvernance”

La SFAP propose aux participants à la convention une "immersion d’un ou deux jours dans une structure de soins palliatifs" ...
Transgenre : « nous sommes devenus nous-mêmes le produit que nous devons conquérir »
/ Genre

Transgenre : « nous sommes devenus nous-mêmes le produit que nous devons conquérir »

Il existe « un intérêt financier à banaliser la transformation des corps par la chirurgie et les produits chimiques », ...
"Brain 2.0" : plusieurs milliards de dollars pour cartographier le cerveau
/ Génome, Transhumanisme

“Brain 2.0” : plusieurs milliards de dollars pour cartographier le cerveau

Les NIH ont lancé l’initiative « Brain 2.0 » pour cartographier entièrement les 86 milliards de neurones humains ainsi que leurs connexions ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres