Greffe de tissu ovarien

Publié le : 27 avril 2004

Mélanie et Stéphanie sont des jumelles de 24 ans. Mélanie Morgan a 3 filles. Sa soeur, Stéphanie Yarber est stérile, ménopausée depuis l’âge de 13 ans. Ses différentes tentatives de fécondation in vitro n’ont pas abouti.

Une greffe de tissu ovarien, expérience jamais tentée jusqu’ici, a été réalisée afin que Stéphanie puisse attendre un enfant. La partie du tissu ovarien la plus riche en follicules producteurs d’ovules, prélevée d’un des ovaires de la soeur jumelle, a été greffée sur les ovaires de Stéphanie. D’après le Dr Sherman Silber, à la tête de l’équipe médicale de l’hôpital Saint Luke de Saint Louis (Missouri), sa patiente devrait retrouver un cycle menstruel normal d’ici trois mois et pourra être enceinte normalement.
Le lien gémellaire des deux femmes a dispensé Stéphanie de la prise de médicaments anti-rejet qui sont toxiques et dangereux dans la perspective d’une grossesse.

Les ADN des soeurs jumelles vont être comparés afin d’isoler le gène à l’origine de la ménopause précoce de l’une d’elles. Si cette recherche aboutit, cela permettrait une meilleure compréhension de la génétique de la stérilité.

Dr David Levine, directeur du centre de stérilité de Saint Louis de l’hôpital Saint Luke, estime que la réussite de cette opération permet d’espérer qu’il sera un jour possible pour les femmes victimes d’un cancer de leur retirer les ovaires pour les congeler avant la chimiothérapie et les réimplanter une fois qu’elles seront guéries…

BioNews 27/04/04 - BBC News 23/04/04

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres