Greffe de foie : une nouvelle technique permet de conserver les greffons jusqu’à 24 heures

Publié le 15 Avr, 2021

Le CHU de Rennes utilise une nouvelle technologie de conservation des foies en attente de transplantation hépatique. Conservable plusieurs heures, le greffon peut désormais être transplanté à un horaire choisi par les chirurgiens, évitant ainsi les délicates opérations nocturnes.

La technique traditionnellement utilisée est l’ischémie froide (4 à 8°C) : le greffon est perfusé « à l’aide d’un liquide permettant de ralentir les dommages causés par la privation d’oxygène ». Depuis quelques années, la perfusion hypothermique (8°C) oxygénée (Hope pour hypothermic oxygenated perfusion) tend à supplanter l’ischémie froide. Elle « ne permet pas d’étendre le temps de conservation de l’organe » mais améliore quand même « la qualité du greffon grâce au maintien d’un apport d’oxygène pour l’activité métabolique résiduelle ». Désormais, le CHU de Rennes a recours à la perfusion oxygénée normothermique (Nope pour normothermic oxygenated machine perfusion) : « l’organe n’est plus conservé de manière statique et au ‘froid’, il est perfusé dans les conditions de la vie, c’est-à-dire à 37°C avec du sang, de l’oxygène et des nutriments ». Ainsi « ressuscité » sur une machine comme s’il était réimplanté dans un corps, il peut donc être « conservé sans souffrance et de manière prolongée pendant 10 à 24 heures ».

Chaque année, le CHU de Rennes pratique entre 20 et 25 transplantations hépatiques en pleine nuit, 20% des greffes de foie. « Lorsque le prélèvement intervient dans l’après-midi avant 18 heures, l’implantation (dont la durée moyenne est de 6 heures) est effectuée entre 22 heures et 8 heures soit aux heures où l’hôpital fonctionne sur le mode restreint de la permanence des soins ». La perfusion oxygénée normothermique « change la donne » en permettant de programmer l’opération le lendemain matin.

 

Source : Hospimedia, Thomas Quéguiner (13/04/2021) – Photo : Pixabay\DR

Partager cette article

Synthèses de presse

CRISPR : premières injections chez des adultes dans le cadre d’un essai clinique

CRISPR : premières injections chez des adultes dans le cadre d’un essai clinique

Editas Medicine mène un essai clinique sur des patients atteints d’amaurose congénitale de Leber, dans l’espoir de leur rendre la ...
Son bébé naît vivant après un avortement, elle regrette son choix

Son bébé naît vivant après un avortement, elle regrette son choix

Le petit Keyo Blue, atteint de trisomie 18, a vécu pendant 10 heures après une interruption médicale de grossesse ...
Lille: il reçoit un cœur humain après avoir vécu avec un cœur artificiel

Lille: il reçoit un cœur humain après avoir vécu avec un cœur artificiel

Dans le cadre d'un essai clinique Jérémy Hage a a reçu cœur artificiel, retiré au profit d'un greffon naturel au ...