Grande-Bretagne : Raccourcir les délais d’IVG ?

Publié le : 26 juillet 2004

En Grande-Bretagne, l‘Abortion Bill de 1967 légalise l’interruption volontaire de grossesse. L’avortement est alors possible jusqu’à 28 semaines si il y a danger pour la santé physique ou mentale de la mère. En 1990, cette loi est amendée et le délai de l’IVG est raccourci à 24 semaines.

En juillet 2004, le débat sur le délai de l’IVG ressurgit avec la parution dans les journaux anglais de photos d’un foetus de 12 semaines « se promenant » dans l’utérus, d’un autre suçant son pouce, ouvrant les yeux, bâillant et d’un autre souriant à 22 semaines. Le Pr Campbell, qui a pris ces photos et se défend de prendre parti sur la question, ose cette réflexion : " Quand je vois un fœtus sourire, je me dis que c’est un peu tard pour avorter ". Les journaux anglais s’interrogent alors sur l’opportunité des longs délais prévus par la loi. Dans son édition du 11 juillet, The Sunday Telegraph publie le témoignage d’une mère dont la fille est née à 23 semaines et les photos de cette enfant à la naissance et aujourd’hui. L’opinion publique s’émeut de voir qu’un foetus à ce terme est viable.

Le 7 juillet 2004, le premier ministre Tony Blair lors d’une séance de questions à la Chambre des Communes appelle à réviser la loi sur l’IVG, invitant les députés du Labour à faire de nouvelles propositions : « Cela fait partie des matières de libre vote et de conscience à la Chambre ».

Lord David Steel, initiateur de la loi de 1967 autorisant l’IVG à 28 semaines de grossesse, demande aujourd’hui de ramener le délai à 12 semaines du fait des progrès médicaux (imagerie, dépistage…). Les avortements “pour raisons sociales” doivent être ramenés à 12 semaines, pour les aligner sur la plupart des pays européens. A 24 semaines, déclare-t-il, ce n’est plus un fœtus mais une "possibilité d’enfant"…

Le ministre de la Santé John Reid plaide pour un délai de 18 semaines.

En 2002, sur les 175 000 interruptions volontaires de grossesse recensées, 13 000 ont été réalisées après la 14e semaine.

Gènéthique - 26/07/2004

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres