Grande-Bretagne : plus de temps pour débattre de l’embryologie humaine ?

Publié le 13 Mai, 2008

En Grande-Bretagne, certains membre du Parlement insistent auprès du Premier ministre, Gordon Brown, afin d’obtenir plus de temps pour débattre des mesures relatives à la fertilisation et à l’embryologie humaines. Le gouvernement est accusé de vouloir "discréditer" le Parlement en ne lui accordant que quatre fois trois heures de débat sur des sujets aussi cruciaux et qui divisent autant le Parlement et le Cabinet de Gordon Brown.

Rappelons que ce projet de loi sur la fertilisation et l’embryologie humaines entend traiter des questions très importantes comme la création d’embryons hybrides humains-animaux, la place du père dans les "traitements" de la fertilité, le délai légal d’avortement…

Times on line (Francis Elliot, Mark Henderson) 13/05/08

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres