Grande Bretagne : le don de gamètes doit-il rester gratuit ?

Publié le : 3 février 2005

La Human Fertilization and Embryology Authority (HFEA), autorité britannique en bioéthique, a rendu public un rapport sur le don de sperme, d’ovule et d’embryon*. Parmi les questions traitées dans ce rapport, relevons celles-ci : la compensation financière des donneurs, l’importation des gamètes, l’adoption d’embryons et le développement du syndrome de l’hyperstimulation ovarienne qui selon l’OMS touche 1% des femmes qui ont suivi un traitement de stimulation ovarienne.

Le Conseil Écossais de bioéthique humaine a déjà rendu ses propres commentaires sur le rapport de la HFEA et conseille notamment de ne pas compenser financièrement le don de gamètes, cellules ou tissu.

 

* The Regulation of Donor-Assisted Conception – A consultation on policy and regulatory measures affecting sperm, egg and embryo donation in the United Kingdom

Pas de référence

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres