Grande-Bretagne : la loi sur l’avortement ne change pas

Publié le 6 Nov, 2006

Le Parlement britannique a voté à 187 contre 108 voix, le rejet de la réduction du délai légal d’avortement de 24 à 21 semaines.

Introduite par Nadine Dorries, membre du Parlement, cette note prévoyait aussi une période de réflexion de 10 jours après qu’une femme ait décidé d’avorter pour être aidée, conseillée et informée, notamment des risques encourus (cf revue de presse du 30/10/06). "Une telle période est nécessaire parce que la décision d’interrompre une grossesse ou non est une décision avec laquelle la femme concernée aura à vivre pour le reste de sa vie", explique Nadine Dorries.

Pour Chris McCafferty, membre du Parlement, vouloir ainsi modifier la loi sur l’avortement représente une "attaque aux droits de reproduction de la femme".

BBC News 31/10/06

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

blood-1813410_1920
/ Génome

Hémophilie A : des résultats positifs de la thérapie génique Pfizer en phase III

Mercredi, l’entreprise Pfizer a annoncé que sa thérapie génique l’hémophilie A, a été « couronnée de succès » lors d'un ...
Changement de genre chez les mineurs : la WPATH « coupable » d’une « fraude scientifique majeure et inqualifiable »
/ Genre

Changement de genre chez les mineurs : la WPATH « coupable » d’une « fraude scientifique majeure et inqualifiable »

La WPATH a recommandé la prescription de « bloqueurs de puberté » et d’hormones du sexe opposé, sans attendre les conclusions ...
Don d’organes en Europe : une priorité de la présidence hongroise
/ Don d'organes

Don d’organes en Europe : une priorité de la présidence hongroise

Plusieurs mesures sont envisagées : augmenter les échanges transfrontaliers, le recours aux donneurs « marginaux » ou la généralisation du consentement présumé ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres