GPA : Pipah, la sœur jumelle de Gammy, restera avec son père d’intention déjà condamné

Publié le 13 Avr, 2016

La Cour a décidé que Pipah, la sœur jumelle de Gammy (cf. [Zoom] Trisomie et stigmatisation : deux affaires révélatrices, GPA et trafic d’enfants : la maman de « bébé Gammy » raconte), resterait avec le couple australien qui l’a achetée.

 

Pattaramon Chanbua, la mère porteuse thaïe, avait en effet saisi la justice après avoir appris que David Farnell, qui a maintenant 58 ans, avait été condamnée à trois ans de prison une vingtaine d’années plus tôt pour des agressions sexuelles sur des petites filles, ne voulant pas que la fille qu’elle a portée et mise en monde réside avec lui.

 

Pour le juge Stephen Thackray, ces faits sont anciens, et « il y a seulement un risque infime » pour qu’il abuse de Pipah. Il a donc ordonné qu’elle reste avec les Farnell. Un plan de sécurité a tout de même été mis en place avec le service de la protection de l’enfance du pays, interdisant à David Farnell, d’être seul avec l’enfant.

 

Stephen Thackray a également remis en question la médiatisation de l’affaire Gammy en 2014, prétendant que les Farnell avaient « fait des efforts pour ramener les deux enfants à la maison, mais croyant sincèrement que Chanbua avait décidé de garder Gammy ».

 

Pour le juge Thackray, dans ce conflit qui oppose les Farnell et les Chanbua, il est moins question d’une incompréhension due « à la location du corps d’une femme pour le compte d’autres personnes », que de différences de culture et de langue.

The Guardian (14/04/2016)

Partager cet article

Synthèses de presse

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population "transgenre" a entre 16 et 34 ans
/ Genre

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population “transgenre” a entre 16 et 34 ans

En Angleterre et au Pays de Galles, 47% des personnes interrogées qui se sont revendiquées comme « transgenres » avaient ...
Ecosse : une "femme transgenre" n’ira pas dans une prison pour femmes
/ Genre

Ecosse : une “femme transgenre” n’ira pas dans une prison pour femmes

Condamnée pour le viol de deux femmes en 2016 et 2019, Isla Bryson, une femme transgenre, devra purger sa peine ...
artificial-intelligence-2167835_1920
/ E-santé, Transhumanisme

ChatGPT : « Toutes les frayeurs de remplacement de l’homme par la machine ressurgissent »

Le succès de ChatGPT relance le débat sur les dangers de l’intelligence artificielle. Une « réflexion prospective » doit être menée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres