Gestation par autrui : en Inde, des bébés volés et vendus

Publié le : 7 août 2020

Jeudi, en Inde, la police a arrêté le directeur de l’hôpital de Padmaja, Seethammadhara et Nooka Ratnam, ainsi qu’un résident de Cheedikada mandal, dans le district de Visakhapatnam, Nooka Ratnam.

Après la révélation le 26 juillet d’un trafic d’enfants à l’hôpital Universal Srushti, la police a reçu, le 30 juillet, la plainte d’une femme qui déclarait qu’en novembre dernier, enceinte, elle s’était rendue dans un hôpital privé pour un contrôle médical où elle a disait avoir rencontré Nooka Ratnam. Il s’est présenté comme un médecin de l’hôpital Universal Srushti de Visakhapatnam. Il lui a promis d’effectuer l’accouchement gratuitement.

Le 31 janvier, la plaignante a accouché par césarienne à l’hôpital de Padmaja, d’une petite fille en sous-poids. Le bébé a été envoyé dans le service néonatal d’un autre hôpital pour y être intubé, tandis que le personnel de l’hôpital informait la maman qu’elle avait donné naissance à un enfant mort-né. Plus tard, le bébé a ensuite été vendu à un couple de Chodavaram dans le cadre d’une maternité de substitution.

Le bébé doit être donné au comité de protection de l’enfance avant d’être remis à ses parents biologiques. La police ignore le nombre de bébés qui ont été vendus de cette façon.

 

Source : The New Indian Express (04/08/2020)

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres