France : une « double filiation paternelle » reconnue à l’état civil

Publié le 19 Mai, 2022

Transgenre, Ali a accouché d’une petite fille en 2019. Sur l’état civil de l’enfant figure une « double filiation paternelle » : « Salomé, née de Ali, né le… et de François, né le… ». L’acte, « fruit d’un compromis trouvé en amont de la naissance avec le parquet de Bobigny », a été obtenu dès la naissance de la petite fille, sans procédure judiciaire ni adoption.

Ali a commencé une « transition » de femme à homme en 2006, tout en conservant ses organes reproducteurs féminins. « Il n’était pas question qu’on attente à mon corps, qui était fonctionnel et en bonne santé », explique Ali.

Salomé a été conçue naturellement. Lors de la grossesse, un radiologue « codifiait d’autres actes que les échographies pour s’assurer du remboursement ». Le changement de sexe à l’état civil d’Ali est effectif depuis 2013, et sa carte vitale est celle d’une personne de sexe masculin.

 

Source : Libération, Virginie Ballet (16/05/2022) – Photo : iStock

Partager cet article

Synthèses de presse

hacker-1872291_640
/ E-santé

Cyberattaque : un nouvel hôpital francilien pris pour cible

L'établissement hospitalier de Versailles est la cible d’un cyberattaque depuis samedi soir. Une enquête préliminaire a été ouverte ...
L'avortement s'installe en Irlande du nord
/ IVG-IMG

L’avortement s’installe en Irlande du nord

Le gouvernement britannique a annoncé la mise en place officielle « de services permanents d'avortement » en Irlande du Nord ...
pixabay_-pregnant-1245703_640
/ Tous les autres thèmes

Rupture prématurée du sac amniotique : des réparations spontanées grâce au fœtus

Des scientifiques japonais de l'université de Kyoto se sont penchés sur des cas où le sac endommagé « se répare de ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres