FIV : un nouveau dispositif de sélection des spermatozoïdes

Publié le : 4 janvier 2018

Une équipe du Worcester Polytechnic Institute (WPI) et associée à l’université de Stanford a développé un dispositif de tri des spermatozoïdes dans l’objectif de sélectionner les « plus sains » pour les fécondations in vitro. Nommé « SPARTAN » pour Simple Periodic ARray for Trapping and isolatioN, il s’agit d’un dispositif microfluidique : les spermatozoïdes « les plus sains » sont ceux qui le traversent le plus rapidement. L’appareil mesure environ 4 millimètres de large et 12 à 16 millimètres de long, et le tri prend entre 5 et 30 minutes en clinique. Alors que les méthodes « classiques » trient les spermatozoïdes en fonction de leur motilité, SPARTAN y ajoute le critère de la morphologie.

 

La société DxNow, basée dans le Maryland, a d’ores et déjà déposé un brevet et prévoit de demander l’approbation de la FDA pour une mise sur le marché en juillet 2018.

<p>Medical press, Sharon Gaudin (3/01/2018)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres