Fin de vie : l’Eglise en accord avec les objectifs

Publié le : 21 septembre 2004

Monseigneur Ricard président de la Conférence des évêques de France salue la proposition de loi sur la fin de vie qui doit être débattue à l’automne. 

" Toute forme de dépénalisation de l’euthanasie a été résolument écartée. La proposition de loi cherche à garantir le droit pour tout malade de refuser les traitements médicaux ou les soins qui lui sont proposés". Il précise :"Sur des sujets aussi délicats, chacun des termes employés devra évidemment faire l’objet d’un examen attentif de manière à éviter toute ambiguïté. Mais l’Eglise catholique ne peut dire que son accord avec les objectifs majeurs de la proposition de loi en sa forme actuelle". 

Mgr Ricard exprime des réserves sur l’arrêt de l’alimentation artificielle, demandant que lorsque les soins thérapeutiques seront arrêtés, les "soins de confort" soient mis en place. Il ajoute "il conviendra de maintenir les soins courants et notamment de chercher la manière la plus adéquate d’alimenter le malade… Agir autrement témoignerait d’un désintérêt à l’égard du malade ou même d’un véritable abandon."

En ligne : Dossier sur la fin de vieLa proposition de loi de Jean Leonetti

La Croix 21/09/04

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres