Fertilité : 2 protéines expliquent le mystère de la fécondation

Publié le : 17 avril 2014

 Des chercheurs de Cambridge (Royaume- Uni) publient aujourd’hui dans la revue scientifique Nature une étude mettant en lumière le rôle de deux protéines dans le processus de fécondation, baptisées Izuma et Juno. Cela ouvre des pistes pour la procréation médicalement assistée pour les femmes souffrant de troubles de la fertilité et pour la contraception masculine.

Izumo est la protéine (découverte en 2005) située dans la membrane des spermatozoïdes pour leur permettre de fusionner avec la membrane de l’ovocyte. Son pendant féminin vient d’être identifié, il s’agit de la protéine Juno, située à la surface de l’ovocyte. Les chercheurs ont révélé que la fécondation commence par l’interaction de ces deux protéines. Cela a été confirmé par des expériences sur des souris.

Ils travaillent désormais avec des femmes souffrant de troubles de la fertilité pour savoir si une défaillance au niveau du récepteur Juno peut être une cause d’infertilité. Dans ce cas, il serait possible, par un dépistage génétique, de comprendre l’origine du problème chez la femme et d’adapter le traitement d’une PMA. Côté masculin, si Izumo est indispensable pour la fusion entre les gamètes, cette protéine pourrait ouvrir la piste d’un vaccin contraceptif.

<p> Pourquoi Docteur ? (Afsané Sabouhi) 17/04/2014 – Le Parisien 16/04/2014</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres