Fausse couche tardive: Vers l’inscription à l’état civil des bébés au Royaume-Uni ?

Publié le : 5 février 2018

Jeremy Hunt, secrétaire d’Etat à la Santé britannique souhaite que les femmes ayant subi une fausse couche tardive puissent faire inscrire leur bébé sur les registres d’état civil.

 

Actuellement en Angleterre, seuls les bébés mort-nés après 24 semaines peuvent y être inscrits. Si la fausse-couche a eu lieu plus tôt, rien n’est possible. Certains hôpitaux acceptent de délivrer des certificats de décès périnatal, mais cela n’a pas le même impact que la reconnaissance par l’Etat. D’autant plus qu’il s’agit parfois de bébés nés à quelques jours du seuil des 24 semaines.

 

C’est une grande souffrance pour Hayley, qui a perdu deux bébés avant 24 semaines, deux bébés qui n’existent pas aux yeux de l’Etat « alors qu’elle les avait portés pendant les deux tiers d’une grossesse complète ». Une autre femme, Ursula, qui a perdu son fils Tobias en mars dernier à 20 semaines de grossesse, raconte que le ton employé par le personnel était «froid et clinique» et qu’elle avait l’impression que Tobias était un «sous-produit» plutôt qu’un bébé.

 

« Nous pensons qu’il reste beaucoup à faire pour garantir les soins délicats et bienveillants que nous voudrions tous pour nos familles en cette période de grande détresse » explique le ministre. Le National Health Service (NHS), système de santé anglais, estime qu’environ une grossesse sur six aboutirait à une fausse-couche.

<p>Daily Mail (02/02/2018)</p> <p>Photo: Pixabay / DR</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres