Face à la mort

Publié le : 18 juillet 2002

Le Père Alain Bandelier fait remarquer que l’incapacité de l’homme contemporain à assumer la mort témoigne « au fond de la même fragilité, de la même angoisse » que celle à assumer la souffrance. « L’idée et la réalité de la mort lui étant insupportables, il essaie d’y échapper en prolongeant la vie à tout prix (…). Mais l’expérience de la vieillesse, de la maladie, de la faiblesse lui étant également insupportable, il essaie d’y échapper en hâtant la mort« .

Il interroge ainsi le lecteur  : « n’est-ce pas ce sentiment de solitude qui rend la mort et la souffrance si insupportables ?« . Pour lui, la réponse est « tout simplement, la présence. Trop de personnes souffrent et meurent sans une parole d’espérance, un geste de tendresse, un regard« .

<p>Famille Chrétienne n°1279 (20-26 juillet 2002)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres