Euthanasie: Jacques Bompard met en garde contre l’ “idéologie mortifère”

Publié le 2 Jan, 2014

 La conférence citoyenne vient de se prononcer en faveur du suicide assisté et d’une exception d’euthanasie (Cf synthèses de presse Gènéthique du 16/12/2013). Jacques Bompard, député du Vaucluse et maire d’Orange publie ainsi une tribune dans l’hebdomadaire Valeurs actuelles dans laquelle il souligne que “la peine de mort, bien qu’ayant disparu du code pénal, est en réalité toujours d’actualité“. Où la trouve-t-on? “dans les lieux où on l’y attend le moins” précise le député, puisque ceux-ci sont en principe ceux qui ont pour mission de soigner. Et uniquement sous la pression des mouvements proeuthanasie, “le Parlement risque donc d’autoriser sous peu l’euthanasie, sous couvert d’humanisme habilement ‘marketé’ et de droit à mourir dans la dignité“. 

 

Pourtant, l’exemple belge devrait “nous éclairer“, de nombreuses dérives ayant été dénoncées. Jacques Bompard mentionne à ce titre le comité d’éthique belge qui, dans la moitié des cas est “incapable de savoir s’il s’agit d’une euthanasie réellement justifiée“, les dossiers étant étudiés a posteriori. (Cf Synthèse de presse Gènéthique du 16 octobre 2013). Mais peu importe, il semble que la crise soit là. De fait, “la tentation d’effectuer des économies sur le budget de la Sécurité sociale en euthanasiant ceux qui coûtent trop cher à la collectivité est grande“, dénonce Jacques Bompard. Ainsi, il semble que “le crime de masse ne [fasse] pas peur à l’idéologie libérale-libertaire“, citant à ce titre la loi Veil de 1975 qui, en dépénalisant l’avortement, donne lieu a plus de 200 000 interruptions volontaires de grossesse par an. Le député du Vaucluse s’interroge donc : “Combien de temps encore notre société devra-t-elle subir le joug de cette idéologie mortifère, nous imposant sa culture de mort sous couvert de progrès et de libération de l’individu?“.

 

Pour Jacques Bompart, “il est urgent de rompre avec cette spirale mortifère, qui voudrait que l’Homme sorte de sa condition pour se faire l’égale de Dieu“. Il faut que notre société prenne soin des plus fragiles. A ce titre, le maire d’Orange cite le Pr Jérôme Lejeune: “Il faut reconnaître que les maladies coûtent cher, en souffrance individuelle comme en charge pour la société. […] Mais ce prix, nous pouvons l’évaluer: c’est exactement celui qu’une société doit payer pour rester pleinement humaine“.

 Valeurs Actuelles (Jacques Bompard) 02/01/2013

Partager cet article

Synthèses de presse

04_genome
/ Génome

Génome : découverte d’une nouvelle maladie génétique affectant le cerveau

Selon des chercheurs, le gène GRIA1 est à l’origine d’une maladie génétique provoquant un « développement anormal du cerveau » ...
Israël réforme l’accès à l’avortement
/ IVG-IMG

Israël réforme l’accès à l’avortement

En Israël, l’avortement est encadré par des procédures mises en place dans les années 70. Le Parlement a approuvé une ...
justice3
/ IVG-IMG

Avortement aux Etats-Unis : la bataille judiciaire est lancée

« Les lois qui sont maintenant en place ont été adoptées par le peuple », rappelle le procureur général de Louisiane ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres