Etude britannique sur les conséquences de l’AMP

Publié le : 28 octobre 2002

Les autorités sanitaires britanniques ont décidé de lancer la première étude de grande ampleur sur les conséquences des diverses méthodes d’assistance médicale à la procréation (AMP). L’étude va particulièrement porter sur la congélation des embryons aux premiers stades de développement et sur l’ICSI *.

Depuis 1978, date de la naissance de Louise Brown, premier enfant conçu par fécondation in vitro (FIV), 68 000 enfants sont nés de cette technique en Grande Bretagne et 100 000 en France. On en dénombre environ 1 million dans le monde.
Déjà, une étude australienne parue en mars dernier (cf. revue de presse des 07 et 08/03/02) montrait que des anomalies majeures apparaissaient chez 8,6% des enfants conçus par ISCI et 9% chez les enfants conçus par FIV ; soit le double des enfants conçus naturellement. Pour la Human Fertilisation and Embryology Authority (HFEA) « le risque est encore très réduit, mais nous pensons que cela vaut la peine d’y regarder de plus près« . 

Par ailleurs, le Pr. Winston (Imperial College, Hammersmith Hospital, Londres) publiait dans le dernier Nature Cell Biology une sévère mise en garde contre les techniques d’AMP, plaidant au contraire en faveur d’une forte recherche sur l’animal. Il explique que la congélation des embryons pourrait avoir un effet non négligeable sur l’expression ultérieure du patrimoine génétique, par exemple sur la croissance, la respiration ou le métabolisme. 

Pour le Dr Jacques Mouzon, épidémiologiste et spécialiste des questions de reproduction (Inserm, Paris), « la décision britannique est sans contexte une très bonne initiative » d’autant que des « études de ce type ne sont pas simples à mettre en place« .

* L’ICSI  ou injection intracytoplasmique de spermatozoïdes consiste à injecter un spermatozoïde dans un ovocyte obtenu après ponction folliculaire. Préalablement sélectionné au microscope, le spermatozoïde est aspiré dans une fine pipette de verre et injecté directement dans l’ovocyte.

<p>Le Monde (Jean-Yves Nau) 26/10/02</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres