Etats-Unis: quelle issue pour les embryons surnuméraires dépourvus de projet parental?

Publié le : 19 septembre 2013

 Aux Etats-Unis, un débat de fond se poursuit sur l’éventuelle destruction, au-delà d’un certain délai, des embryons congelés obtenus par fécondation in vitro (FIV) et qui ne font plus l’objet d’un projet parental. Actuellement, il existe une réelle incertitude juridique quant au devenir de ces embryons surnuméraires dépourvus de projet parental puisque la loi américaine ne mentionne pas le délai au delà duquel ils peuvent être détruits. 

 

Dans une déclaration publiée en mars 2013 dans la revue Fertility and Sterility, l’organisation américaine pour la médecine reproductive (American Society for Reproductive medicine – ASRM) s’est prononcée. Elle a précisé qu’il était « éthiquement acceptable » de détruire ces embryons cinq ans après le premier contact avec le couple lorsque ce dernier n’a pas donné de nouvelles malgré les relances du centre de conservation de leurs embryons. L’ASRM préconise donc qu’en l’absence de directive expresse du couple précisant l’utilisation qui peut être faite de ses embryons, ces derniers ne pourront qu’être détruits, et en aucun cas être donnés à la recherche ou à un autre couple.

<p> bioedge.org (Xavier Simons) 14/09/2013</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres