Etats-Unis : l’avortement remis en question ?

Publié le 2 Mar, 2006

L‘État du Dakota du sud a adopté une nouvelle loi interdisant l’avortement, même en cas de viol ou d’inceste mais sauf quand la vie de la mère est menacée (cf revue de presse du 24/02/06). Cette loi remet en cause la légalité de l’avortement instituée par la Cour suprême en 1973.

Alors que le gouverneur du Dakota du sud s’apprête à promulguer cette nouvelle loi, George Bush, interrogé par la télévision ABC, a répondu ne pas connaître précisément l’affaire et a expliqué qu’il s’agissait de la loi d’un État, et non d’une loi fédérale. Il a précisé, que pour, lui il doit y avoir "trois exceptions" à l’interdit de l’avortement : "le viol, l’inceste et la vie de la mère". Il a insisté sur le fait que "la vie de la mère" devait être en péril, et non sa santé, qui est "un terme très vague".

Les partisans de cette nouvelle loi interdisant l’avortement voient au-delà du Dakota du sud, une occasion de revenir sur l’autorisation de l’avortement aux Etats-Unis.

Le Mississipi est en train d’étudier un projet similaire à celui du Dakota du sud. Ce projet de loi, adopté par la Commission de la santé publique de la Chambre des représentants de l’État du Mississipi, interdirait l’avortement, sauf si la vie de la mère est menacée. Ce texte doit maintenant être discuté en assemblée plénière et être soumis au Sénat.

Life News.com (Steven Ertelt) 01/03/06

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

blood-1813410_1920
/ Génome

Hémophilie A : des résultats positifs de la thérapie génique Pfizer en phase III

Mercredi, l’entreprise Pfizer a annoncé que sa thérapie génique l’hémophilie A, a été « couronnée de succès » lors d'un ...
Changement de genre chez les mineurs : la WPATH « coupable » d’une « fraude scientifique majeure et inqualifiable »
/ Genre

Changement de genre chez les mineurs : la WPATH « coupable » d’une « fraude scientifique majeure et inqualifiable »

La WPATH a recommandé la prescription de « bloqueurs de puberté » et d’hormones du sexe opposé, sans attendre les conclusions ...
Don d’organes en Europe : une priorité de la présidence hongroise
/ Don d'organes

Don d’organes en Europe : une priorité de la présidence hongroise

Plusieurs mesures sont envisagées : augmenter les échanges transfrontaliers, le recours aux donneurs « marginaux » ou la généralisation du consentement présumé ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres