Etats-Unis : débat autour des cellules souches embryonnaires

Publié le 22 Fév, 2006

L‘affaire Hwang n’est pas sans répercussions aux Etats-Unis dans le débat sur les cellules souches embryonnaires. A l’occasion d’une réunion annuelle de l’Association américaine pour l’avancement des sciences (AAAS), achevée le 20 février, Evan Snyder du Burnham Institute de la Jolla (Californie) a déclaré :"c’est décevant, nous ne disposons pas de cette technique (clonage), mais pour beaucoup d’équipes, cela signifie qu’elles sont encore dans le jeu". Une expression ambiguë dans laquelle cette scientifique se réjouit de l’échec sud-coréen.

Leonard Zon, de l’institut médical Howard Hugues de Boston, pense que d’ici deux ans, les annonces scientifiques du Pr. Hwang devraient être réalisées. Toutefois, la restriction de George Bush aux expérimentations sur les lignées de cellules embryonnaires ainsi que l’interdiction du financement fédéral pour ces travaux représentent de vrais freins à la mise en oeuvre de ces recherches.

Pour beaucoup d’américains, l’utilisation des cellules souches embryonnaires est jugée inacceptable. Pour William Hurlbut, chercheur et membre du comité de bioéthique présidentiel, il faut trouver des solutions alternatives. Il propose donc que la recherche se fasse sur des cellules obtenues après altération du noyau transféré au sein de l’ovocyte receveur afin que cet ensemble n’ait aucune chance d’aboutir à la formation d’un embryon tout en présentant des capacités à fournir des cellules souches. 

Cette solution fait partie d’une série de propositions avancées en 2005, pour lesquelles 70 millions de dollars de fonds fédéraux pourraient être débloqués.

Mais pour plusieurs chercheurs, "la plupart de ces alternatives ne sont pas techniquement réalisables" et certains autres précisent qu’elles ne sont pas éthiques. La philosophe Françoise Baylis, indique que "le meurtre" des embryons n’est pas la seule question éthique posée par cette technique. Se poseront toujours les questions de la provenance des ovocytes, la brevetabilité du vivant, le partage des bénéfices financiers et thérapeutiques…..

Le Monde (Hervé Morin) 22/02/06

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Genre : Juristes pour l’enfance saisit la justice contre la HAS
/ Genre

Genre : Juristes pour l’enfance saisit la justice contre la HAS

L’association Juristes pour l’enfance demande en justice la modification de la composition du groupe de travail « Parcours de transition ...
Suisse : une « capsule » pour se suicider « très bientôt » ?
/ Fin de vie

Suisse : une « capsule » pour se suicider « très bientôt » ?

L'organisation The Last Resort a indiqué que la « capsule » de suicide assisté Sarco pourrait être utilisée « très bientôt » pour la ...
Neurotechnologies : l’urgence d’instaurer des « neurodroits »
/ Transhumanisme

Neurotechnologies : l’urgence d’instaurer des « neurodroits »

Rafael Yuste, neurobiologiste, professeur à Columbia et cofondateur de la NeuroRights Foundation, appelle à instaurer des « neurodroits » au ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres