Etats-Unis, 1,7 millions de dollars alloué à une organisation ne pratiquant pas d’avortement

Publié le : 1 avril 2019

Aux Etats-Unis, l’administration Trump a doté, pour les trois années à venir, une organisation à but non lucratif, le groupe Obria, d’une subvention de 5,1 millions de dollars, dont 1,7 millions pour cette année. Les fonds proviennent du titre X du fond de planification familiale, qui exclut le financement de l’avortement (cf. Etats-Unis, le programme de planification familiale ne financera pas les avortements et Washington : « L’argent des contribuables américains ne sera pas utilisé pour financer l’avortement »), qui exclut aussi les sites Internet qui envoient les clientes enceintes à des services pratiquant l’avortement.

 

Les services d’Obria incluent entre autres, le conseil et les tests de grossesse, les soins prénataux jusqu’à l’accouchement, « l’éducation à la prévention des risques sexuels », des références pour adoption, le soutien post-avortement, le dépistage du VIH / SIDA, les échographies et le dépistage du cancer.

 

Dans le même temps, le département Health and Human Services a aussi annoncé qu’il réduirait les subsides alloués à certaines organisations affiliées au Planned Parenthood.

<p>USA Today, Doug Stanglin (30/03/2019)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres