Espagne : vers une révision législative de l’avortement

Publié le : 19 février 2009

Le Parlement espagnol a approuvé hier, mercredi 18 février, en Commission, un rapport portant sur la réforme de la législation sur l’avortement. Actuellement, l’avortement est autorisé en cas de viol (dans un délai de 12 semaines), de malformations fœtales (jusqu’à 22 semaines) et de danger pour la santé physique ou psychique de la mère (sans limitation de temps).

Il revient donc au gouvernement socialiste de José Luis Zapatero d’élaborer dans le détail cette réforme prévoyant la légalisation sans condition de l’avortement, et ce dans un délai qui devrait être fixé à 12 semaines.

Rappelons que cette réforme avait été annoncée dès le mois de juillet 2008 : réuni en congrès à Madrid, le Parti socialiste espagnol avait annoncé qu’il souhaitait assouplir les conditions relatives à l’avortement en Espagne (cf. Synthèse de presse du 08/07/08).

Romandie News 18/02/09

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres