Espagne : Vers l’euthanasie par arrêt d’alimentation et d’hydratation ?

Publié le : 23 octobre 2015

Le 9 octobre, Andrea Lago Ordonez « est morte à l’âge de 12 ans après avoir été privée d’alimentation et reçu une hydratation minimale pendant 4 jours à l’hôpital universitaire de Saint Jacques de Compostelle en Espagne ».

 

Cette affaire a mobilisé de nombreux médecins et civils pour empêcher la mort de la petite fille, qui n’était pas en fin de vie. Elle était atteinte d’une grave maladie dégénérative, et avait été placée sous sédation, avec une alimentation artificielle par sonde gastrique et une hydratation artificielle. « Ses parents ont demandé l’arrêt de cette alimentation ». L’hôpital a d’abord refusé une première fois, « au motif que la petite fille ne souffrait pas ». Les parents ont cependant par la suite « obtenu qu’on lui retire la sonde gastrique et qu’on diminue fortement son hydratation ».

 

Les médecins mobilisés craignent une « véritable dérive vers l’euthanasie par arrêt d’alimentation et d’hydratation ».

 

Sur un sujet proche, vous pouvez lire l’article Gènéthique vous informe du 31 juillet 2015 « La maman de Gaspard se demande: que se passera-t-il quand l’état de Gaspard dépassera celui de Vincent Lambert ».

<p>IEB (20/10/2015)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres