Espagne : pénalisation des rassemblements anti-IVG

Publié le 7 Avr, 2022

Mercredi 6 avril, le Sénat espagnol a adopté définitivement une loi condamnant à la prison toute personne qui « harcèlera une femme » ou un professionnel de santé, en vue de « faire obstacle à l’exercice du droit à l’interruption volontaire de grossesse », via « des actes gênants, offensifs, d’intimidation ou de pression », selon les expressions contenues dans le texte de loi. Le texte vise en particulier les personnes se réunissant pour prier devant les cliniques d’avortement (Cf. Avortement et liberté d’expression : deux maires, deux choix ; Espagne : le gouvernement veut pénaliser les rassemblements anti-IVG ; Espagne : « Respectons davantage la vie »).

Les peines iront de trois mois à un an de prison, ou pourront être remplacées par 31 à 80 jours de travaux d’intérêt général.

Sources : AFP (6/04/2022) ; One of us (6/04/2022)

Partager cet article

Synthèses de presse

15_cellules_souhces_adn_genetique

Des cellules souches mâles et femelles fabriquées à partir du même individu

Une « preuve de concept » que les chercheurs israéliens estiment pouvoir décliner pour toutes les cellules humaines ...
PMA : du sperme utilisé sans consentement
/ PMA-GPA

PMA : du sperme utilisé sans consentement

Deux enfants se sont aperçus que leurs pères biologiques n’avaient pas donné leur accord pour l’utilisation de leurs gamètes ...
Royaume-Uni : augmentation du nombre de mères porteuses
/ PMA-GPA

Royaume-Uni : augmentation du nombre de mères porteuses

Entre 2020 et 2021, le nombre de femmes s’étant portées candidates pour devenir mères porteuses au Royaume-Uni a été multiplié ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres