Espagne : le Comité de bioéthique soutient la réforme sur l’avortement

Publié le : 4 juin 2014

 Le Comité de bioéthique espagnol vient de rendre son avis sur le projet de loi visant à limiter le recours à l’interruption volontaire de grossesse  (IVG) (Cf Synthèses de presse Gènéthique du 23/12/2013 et du 9/05/2014). Par 9 voix contre 3, le Comité soutient la réforme de la loi sur l’avortement.  

Ce projet de loi, précise le Comité, « est plus en conformité avec le droit à la vie » que l’actuelle législation. Le rapport du Comité soutient une loi qui affiche comme priorité la protection de l’enfant à naître quand la loi actuellement en vigueur autorise l’avortement dans les 14 premières semaines de grossesse « sans motif« .   

Le Comité demande également à l’exécutif que ce projet de loi prévoit des dispositions d’aides à la maternité pour qu’il puisse donner lieu aux résultats escomptés, à savoir « une diminution du nombre d’avortements« . Ces aides devraient concerner la « santé, les services, le fonctionnement du marché du travail, le logement et l’aide  financière« .      

Enfin, le Comité demande à ce qu’un soutien soit apporté aux femmes qui ont avorté : « l’information et le soutien aux femmes qui décident d’interrompre définitivement leur grossesse ne doit pas se terminer au moment où cela se produit. La réalité démontre que ces femmes peuvent avoir besoin d’une aide psychologique pour surmonter les conséquences d’une décision que, dans la majorité des cas, elles n’ont pas voulu prendre« .

Cet avis consultatif du Comité de bioéthique est l’un des 29 demandés par le ministère de la Justice, mais était l’un des plus attendus car il émane d’experts reconnus.  

<p> abc.es (N. Ramirez de Castro) 03/06/2014</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres