Ensemble pour la dignité de l’homme

Publié le : 20 juillet 2004

Dans la rubrique Libre Opinion, Michel de Boucault, professeur honoraire des universités, regrette que : l’actualité nous livre régulièrement la volonté d’un groupe de pression minoritaire, bien médiatisé, de donner la mort en début ou en fin de vie. "Les mentalités sont de plus en plus imprégnées de cette tendance et les sondages sont mis en avant pour fortifier ces attitudes et faire accepter les solutions radicales". C’est à dire de donner la mort lorsqu’on se trouve confronté à des problèmes médicaux, psychologiques ou sociaux gravissimes.

Or il existe de nombreux groupes qui travaillent concrètement au quotidien pour la dignité des personnes et pensent que le respect de la vie est essentiel à une société humaine. Il faut que cela se sache et se dise. Beaucoup d’acteurs sociaux vivent les mêmes réalités sur le terrain lorsqu’il faut mettre tout en oeuvre pour répondre aux détresses lors de périodes difficiles (grossesse, handicap, fin de vie). Les décideurs et les législateurs doivent savoir qu’ils sont soutenus largement lorsqu’ils s’efforcent d’agir pour la vraie dignité de la personne.

La Croix (Michel de Boucault) 20/07/04

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres