En Europe, l’avortement moins bien accepté

Publié le : 24 août 2020

Le nombre de personnes opposées à l’avortement augmente en Europe. C’est ce que montre un sondage réalisé par l’agence Ipsos Mori[1]. L’agence a interrogé 17.500 personnes dans 25 pays sur cette question et a comparé les chiffres avec ceux du même sondage, mené en 2014.

70 % des personnes interrogées estiment que l’avortement doit être autorisé, cette proportion a baissé de 2 % depuis 2014. Le nombre de personnes favorables au « droit à l’avortement » a reculé dans huit pays européens : Allemagne (- 9 %), France (- 6 %), Espagne (- 5 %), Suède (- 3 %), Italie (-3 %), Royaume-Uni (- 2 %), Pologne (- 2 %) et Hongrie (- 1 %). Seule la Belgique note une progression de + 2 %.

A l’échelle mondiale, on peut noter un net recul en Turquie et en Afrique du Sud, avec respectivement 15% et 10 % de personnes en moins en faveur de l’avortement, sur cette même période.

 

Pour aller plus loin :

 

[1] Abortions amid COVID-19: How women’s rights are being impacted by the pandemic

 

Source : Euronews, Matthieu Pollet (20/08/2020)

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres