En Ecosse, la congélation des ovocytes pour pallier la baisse de la natalité ?

Publié le 30 Avr, 2019

Pour faire face à la baisse des taux de fécondité en Ecosse, les conservateurs ont demandé au gouvernement de réfléchir à la « congélation des ovocytes »[1] pour toutes les femmes en Écosse. « De telles opportunités sont importantes et deviennent de plus en plus la norme dans le monde » a justifié Miles Briggs, l’un des initiateurs de la proposition.

 

Au cours des cinq dernières années, le gouvernement écossais a investi 28 millions de livres sterling dans les traitements contre l’infertilité. Les patientes peuvent ainsi se voir offrir jusqu’à trois cycles de traitements.

La nouvelle proposition des conservateurs intervient alors que l’observatoire de la fertilité de l’Human Fertilisation and Embryology Authority (HFEA) révélait la semaine dernière que les cliniques de fécondation in vitro « exploitent les espoirs » des femmes âgées, en dépit d’un faible taux de réussite (cf. Au Royaume-Uni, des femmes quarantenaires exploitées par le business de la procréation).

 


[1] La congélation des ovocytes consiste à recueillir les ovocytes d’une femme, à les congeler puis à les décongeler en cas de recours à un traitement de procréation médicalement assistée.

The Scotsman, Kevan Christie (27/04/2019)

 

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Suisse : une « capsule » pour se suicider « très bientôt » ?
/ Fin de vie

Suisse : une « capsule » pour se suicider « très bientôt » ?

L'organisation The Last Resort a indiqué que la « capsule » de suicide assisté Sarco pourrait être utilisée « très bientôt » pour la ...
Neurotechnologies : l’urgence d’instaurer des « neurodroits »
/ Transhumanisme

Neurotechnologies : l’urgence d’instaurer des « neurodroits »

Rafael Yuste, neurobiologiste, professeur à Columbia et cofondateur de la NeuroRights Foundation, appelle à instaurer des « neurodroits » au ...
Myopathie de Duchenne : « fragmenter » des gènes avant de les reconstituer
/ Génome

Myopathie de Duchenne : « fragmenter » des gènes avant de les reconstituer

Des chercheurs ont découvert une « nouvelle manière de traiter la dystrophie musculaire de Duchenne » qui pourrait s'appliquer à d'autres pathologies ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres