En Ecosse, la congélation des ovocytes pour pallier la baisse de la natalité ?

Publié le : 30 avril 2019

Pour faire face à la baisse des taux de fécondité en Ecosse, les conservateurs ont demandé au gouvernement de réfléchir à la « congélation des ovocytes »[1] pour toutes les femmes en Écosse. « De telles opportunités sont importantes et deviennent de plus en plus la norme dans le monde » a justifié Miles Briggs, l’un des initiateurs de la proposition.

 

Au cours des cinq dernières années, le gouvernement écossais a investi 28 millions de livres sterling dans les traitements contre l’infertilité. Les patientes peuvent ainsi se voir offrir jusqu’à trois cycles de traitements.

La nouvelle proposition des conservateurs intervient alors que l’observatoire de la fertilité de l’Human Fertilisation and Embryology Authority (HFEA) révélait la semaine dernière que les cliniques de fécondation in vitro « exploitent les espoirs » des femmes âgées, en dépit d’un faible taux de réussite (cf. Au Royaume-Uni, des femmes quarantenaires exploitées par le business de la procréation).

 


[1] La congélation des ovocytes consiste à recueillir les ovocytes d’une femme, à les congeler puis à les décongeler en cas de recours à un traitement de procréation médicalement assistée.

<p>The Scotsman, Kevan Christie (27/04/2019)</p> <p> </p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres