En Chine, des tests ADN pour rassembler les familles séparées par la politique de l’enfant unique

Publié le 15 Nov, 2018

En Chine, il y a trente ans, des millions de petites filles, victimes de la politique de l’enfant unique, ont été abandonnées « sous la contrainte ». Certaines ont été achetées pour devenir les épouses de leur frère adoptif, « les parents trouvaient plus rentable d’acheter une enfant destinée à se marier avec leur fils plutôt que de devoir payer plus tard une dot conséquente à une fiancée adulte ».

 

Alors que la population chinoise vieillit, le parti a décidé de tourner la page (cf. En Chine, vers la mise en place d’une politique nataliste ?) et de nombreuses femmes se sont mises à la recherche leur famille biologique en croisant les données ADN. Xu Liyuan veut retrouver ses parents juste pour savoir s’ils « vont bien ». Celle qui a été abandonnée ajoute : « Il vaut mieux donner la vie que d’avorter. Dans mon village, ils ont forcé une femme à avorter au bout de huit mois. Face à l’État, on ne peut rien faire».

 

En 2013, le ministère de la santé a révélé que la politique de l’enfant unique avait conduit « à 336 millions d’avortements et 196 millions de stérilisations ».

Le Figaro, Sébastien Falletti (15/11/2018)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur
/ Transhumanisme

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur

Un Américain handicapé a commencé à utiliser une fonction d’intelligence artificielle pour l’aider à communiquer à une vitesse « conversationnelle » ...
Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...
Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »
/ Fin de vie

Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »

Selon la Cour constitutionnelle italienne, en l’absence de législation sur le suicide assisté, les juges devront se prononcer « au ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres