Elle offre une récompense à celui qui l’aidera à retrouver son père biologique

Publié le : 24 mai 2018

Le 19 mai, elle propose d’offrir une récompense de 417 euros à celui qui lui permettra de retrouver son père biologique. Stéphanie Raemakers est présidente de l’asbl « donorkinderen ». Elle est aussi née d’un don de sperme anonyme.

 

417 euros, la somme ne doit rien au hasard. A l’époque, ses parents ont dépensé la somme de 50 000 francs belges, soit 1 250 euros pour l’intervention qui permettra à sa mère de tomber enceinte. Des triplés naitront de cette opération : trois enfants pour 1250 euros, soit 417 euros pour Stéphanie. Le montant de la récompense accordée.

 

Par le biais de son histoire, la jeune femme souhaite montrer que « la société cautionne d’un point de vue éthique que des enfants soient vendus ou achetés avant leur naissance ». Et elle s’interroge : « Si des parents ont le droit de commander des enfants, pourquoi ne pas pouvoir inverser les choses ? (…) Un enfant commandé peut-il offrir publiquement sa ‘valeur marchande’ afin de satisfaire son désir profond de connaître son parent biologique ? ».

 

Pour Géraldine Mathieu, chargée d’enseignement à la Faculté de droit de l’Université de Namur, si « des intérêts divergents peuvent entrer en conflit avec celui de l’enfant, le droit de connaître ses origines apparaît comme un droit fondamental, qui participe de la dignité humaine ».

<p>Institut Européen de Bioéthique - <a href="https://www.ieb-eib.org/fr/bulletins/89-des-portugais-preferent-les-soins-palliatifs-a-leuthanasie-486.html#sujet1428" style="color: #555">Belgique : « 417 euros pour retrouver mon père biologique »</a></p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres