« Eed », le gène qui rendrait silencieux le chromosome X

Publié le 26 Juil, 2001

Dans la revue Nature Genetics, Terry Magnuson de l’Université de Caroline du Nord annonce qu’il aurait identifié un nouveau gène, baptisé « eed » qui permettrait lors du développement embryonnaire de faire taire une des deux copies du chromosome X.

Cette découverte pourrait permettre d’inactiver l’un des deux chromosomes X , en cas de surdosage de protéines issues de l’un de ces chromosomes. L’expérience sur des souris femelles a permis de constater que sur les embryons ne possédant pas « eed », les deux chromosomes ont été activés. Le tissu placentaire de ces souris ne s’est alors pas développé normalement et ces embryons sont morts quelques jours plus tard. Par ailleurs, d’autres embryons dont le gène « eed » ne fonctionnait pas correctement sont nés avec de graves handicaps et certains ont développé des cancers des globules blancs. Terry Magnuson, pense que ce gène fait partie d’une famille contrôlant d’autres gènes impliqués dans l’inactivation de certains chromosomes non sexuels.

Sciences et Avenir 26/07/01

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres