Edition du génome d’embryons humains : des risques confirmés

Publié le : 30 octobre 2020

Une publication dans la revue Cell confirme les risques de l’édition du génome des embryons humains. Des chercheurs de l’Université de Columbia, en voulant corriger l’ADN d’embryons humains « défectueux », ont en effet provoqué des modifications « involontaires », tels que la perte de tout ou partie d’un chromosome.

En laboratoire, ils ont « créé » quarante embryons humains avec des ovocytes de donneuses « saines » et des spermatozoïdes d’un homme atteint d’une mutation génique provoquant la cécité. Leur objectif était de réintroduire la lettre manquante dans l’ADN des embryons. Pour une part, les chercheurs ont tenté de corriger la mutation au moment de la fécondation ; pour les autres, deux jours après. Les cellules des embryons ont ensuite été analysées à différents stades de développement. Aucun des embryons génétiquement modifiés au moment de la fécondation n’a été « correctement réparé ». Pour les autres, « ce que nous avons constaté, c’est qu’au lieu de corriger la mutation, le chromosome porteur de la mutation a disparu », un changement qui « condamne probablement l’embryon ». Des modifications significatives d’autres chromosomes ont également été observées.

Ces résultats remettent en question de précédentes études où les chercheurs concluaient au succès de leur entreprise, estiment l’équipe de Columbia : ils ont pu être induits en erreur car les tests de laboratoire habituels ne détectaient plus la mutation à corriger. Mais des analyses approfondies peuvent montrer d’autres changements, en des endroits du génome non visés.

« Si nos résultats avaient été publiés il y a deux ans, je doute que quiconque l’aurait fait », déclare le biologiste Dieter Egli, faisant référence aux expériences du chinois He Jiankui, à l’issue desquelles sont nées des jumelles génétiquement modifiées (cf. Bébés OGM : cobayes malgré eux ; Le manuscrit de He Jiankui confirme les risques encourus par les bébés OGM).

Source: Phys.org, Marilynn Marchione (29/10/2020)

 

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres