Double greffe d’organes : quelle survie à long terme ?

Publié le : 20 octobre 2020

Une étude[1] réalisée auprès de 2 300 patients, identifiés à partir du registre de l’United Network for Organ Sharing, ayant reçu une transplantation d’organe combinée cœur/rein (1 257 patients), cœur/foie (212 patients) et cœur/poumons (831 patients), montre que « la survie à long terme, après ces doubles transplantations est actuellement comparable à celle de la seule transplantation cardiaque de première intention ».

Les transplantations ont eu lieu entre 1991 et 2016 et les patients ont été suivis jusqu’en mars 2018. Pour les patients transplantés cœur/rein, la survie moyenne est de 12,2 ans, et de 12 ans dans le cas de transplantations cœur/foie. La transplantation cœur/poumons affiche un taux de survie « significativement moindre » de 4,5 ans.

Si le nombre de transplantations cœur/rein a augmenté durant la période de l’étude, le nombre de transplantations cœur/poumons a, quant à lui, diminué, « probablement parce qu’au décours de cette intervention la survie est significativement plus faible ».

[1] Briasoulis A et coll. : Characteristics and Outcomes of Patients Undergoing Combined Organ Transplantation (from the United Network for Organ Sharing). Am J Cardiol., 2020 ; 129 : 42 – 45.

Source : JIM, Dr Robert Haïat (19/10/2020)

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres