Développer l’idée d’un droit aux soins palliatifs

Publié le 12 Juin, 2009

Une récente enquête réalisée pour la Fondation de France révèle que la population française est majoritairement très favorable aux soins palliatifs : neuf personnes sur dix estiment que “c’est une réponse nécessaire à la souffrance des personnes gravement malades ou en fin de vie.” 80 % pensent également que cela permet aux personnes gravement malades de mourir dans la dignité. Le visage des soins palliatifs a donc changé pour la population : ils ne sont plus associés à une impasse médicale, mais à un refus de la souffrance et une fin de vie sereine.

Pourtant, 47 % des français s’estiment mal informés quant à la possibilité et aux conditions d’accès aux soins palliatifs ; 16 % s’affirment même très mal informés. Selon le docteur Daniel d’Hérouville, ancien président de la Société française d’accompagnement et de soins palliatifs (SFAP) travaillant aujourd’hui à la Fondation de France, il faut donc maintenant “développer l’idée d’un droit” aux soins palliatifs. Ce droit découle directement de la loi du 9 juin 1999 : “ Les soins palliatifs sont accessibles à tous, à tout âge, et pris en charge par l’assurance-maladie“, explique le docteur Geoffroy Hirsch, actuel président de la SFAP.

Les moyens d’un tel droit restent pourtant  trop pauvres : dans son rapport d’évaluation de loi du 22 avril 2005 sur la fin de vie, Jean Leonetti préconisait la présente d’une unité de soins palliatifs dans chaque département : 57 en sont encore dépourvus. Quant aux 230 millions d’euros annoncés par Nicolas Sarkozy, ils restent encore une simple promesse.

Le Quotidien du Médecin 12/06/09

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres