Deux nouvelles lettres dans le code génétique

Publié le 8 Mai, 2014

 En principe, tous les être vivants ont un ADN constitué de l’assemblage de quatre bases ou “lettres”: A pour adénine, T pour thymine, G pour guanine et C pour cytosine. Ces lettres sont associées par paire pour former le code génétique propre à chaque organisme, par exemple “AATTCGTAGC“. 

 

Mais selon la revue scientifique Nature, cela pourrait changer. En effet, une équipe de scientifiques du Scripps Research Institute de la Jolla, en Califormie,  est parvenue à insérer deux nouvelles lettres, inexistante à l’état naturel, “dans le génome d’une bactérie – [la bactérie Escherichia coli ou E-coli] -, et à la faire se répliquer sur plusieurs génération“. Cette nouvelle paire de bases non naturelles, d5SICS et dNaM, se serait retrouvée dans 99,4 % des descendants de la bactérie. 

 

Floyd Romesberg, chercheur au Scripps Research Institute de la Jolla: “Ce que nous avons fait, c’est créer un organisme qui accueille sans l’altérer de l’information génétique supplémentaire. Nous travaillons maintenant sur la récupération de cette information“.
Actuellement, aucun élément ne permet de dire qu’apportera une telle manipulation génétique. Dans un communiqué, Floyd Romesberg précise: “cela montre que d’autres solutions sont possibles (en dehors de l’assemblage A-T, C-G) pour stocker de l’information“. Il ajoute: “cela nous rapproche un peu plus d’une biologie d’ADN qui laisse entrevoir une quantité d’applications excitantes, de nouveaux médicaments à de nouvelles sortes de nanotechnologies“. 

En conclusion, le journaliste du Figaro tient à mentionner que si les chercheurs parviennent “effectivement à récupérer l’information génétique artificiellement introduite dans les cellules, les débouchés médicaux et économiques seront effectivement énorme“. Ainsi, législateurs et éthiciens vont avoir un rôle important à jouer pour encadrer ces “nouvelles perspectives vertigineuses“. Car ici, termine le journaliste, “les scientifiques ne modifient pas seulement les créations de la Nature. Il créent la Nature“. 

 Le Figaro santé (Damien Mascret) 08/05/2014 – Figaro 09/05/2014 – Lemonde.fr (Hervé Morin) 07/05/2014 – Nature 07/05/2014

Partager cet article

Synthèses de presse

"Aide médicale à mourir" : débat au Parlement britannique
/ Fin de vie

“Aide médicale à mourir” : débat au Parlement britannique

Les députés britanniques ont débattu sur la légalisation de l'"aide à mourir" pour les "adultes mentalement compétents et en phase ...
02_google
/ IVG-IMG

Avortement : Google supprime les données de localisation

Google prévoit de supprimer automatiquement les données de localisation des utilisateurs en cas de visite dans une « clinique spécialisée ...
piglet-1639587_960_720
/ Don d'organes

Xénogreffe : des précisions sur la greffe cardiaque réalisée en janvier

L’autopsie du patient est détaillée dans un article publié le 22 juin. Les chirurgiens espèrent lancer un essai clinique ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres