Des spermatozoïdes utilisés comme vecteurs de chimiothérapie

Publié le : 19 décembre 2017

Des chercheurs allemands de l’Institut de Leibniz expérimentent l’utilisation de spermatozoïdes pour traiter des cancers de l’appareil génital féminin. In vitro, ils ont mis en contact des spermatozoïdes de bovins chargés d’un anticancéreux avec des tumeurs de cancer du col de l’utérus : les spermatozoïdes se sont dirigés vers les tumeurs et ont tués 87% des cellules en trois jours. L’équipe a mené une autre expérience, pour laquelle elle a équipé les spermatozoïdes de « minuscules harnais magnétiques à quatre bras» afin de les guider jusqu’aux tumeurs à l’aide d’aimants.

 

L’administration locale de chimiothérapie permettrait d’éviter des effets indésirables comme les nausées ou encore d’administrer des doses plus fortes au niveau des tumeurs, sans risquer de toucher des cellules saines.

 

Le conditionnel est de mise pour une application humaine, mais les chercheurs estiment que cette méthode d’administration « inhabituelle » est prometteuse, et pourrait être envisagée pour d’autres pathologies comme l’endométriose ou les grossesses extra-utérines.

 

Ndlr : Ces expériences banalisent les gamètes et les utilisent comme un simple matériau biologique. Une application humaine interroge car ces cellules sont porteuses de notre identité. 

<p>Daily Mail, Nathalie Rahhal (18/12/2017); New scientist, Alice Klein (15/12/2017) </p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres