Des placentas artificiels cultivés in vitro

Publié le 29 Nov, 2018

Des chercheurs britanniques annoncent dans la revue Nature avoir « réussi à créer un placenta artificiel à un stade très précoce », soit un organoïde de placenta, dans le but de disposer d’un modèle expérimental pour la recherche sur les complications de grossesse, les fausses couches, ou les difficultés d’implantation de l’embryon. Ils espèrent aussi comprendre « comment les médicaments pris par la mère affectent le placenta » et « pourquoi certaines infections passent cette barrière naturelle (comme le virus Zika) alors que d’autres non (comme celui de la dengue, pourtant proche) ».

 

« Notre connaissance de cet organe important est très limitée car nous manquons de bons modèles expérimentaux », explique Margherita Turco, auteure principale de l’étude. Les modèles animaux « ne fonctionnent pas vraiment » car ils sont « très différents » du placenta humain, complète Ashley Moffett, professeur au département de pathologie de l’université de Cambridge, qui travaille depuis plus de 30 ans sur la culture des cellules placentaires. Ces mêmes chercheurs ont annoncé l’année dernière avoir réussi à « reconstituer en culture des muqueuses utérines – le tissu qui recouvre la paroi interne de l’utérus et dans lequel s’implante le placenta en cas de grossesse ».

 

Cette fois ci, les chercheurs ont isolé et cultivé in vitro des cellules du « trophoblaste », un des trois tissus se formant quelques jours après la fécondation, précurseur du placenta et du cordon ombilical. Ils ont obtenu des « mini placenta » reproduisant le fonctionnement du placenta humain, notamment la sécrétion d’hormones.

 

Vivian Li, chercheuse au Francis Crick Institute en Grande Bretagne, s’est enthousiasmée de ces résultats qui « bien sûr » ne pourront conduire à « faire des bébés in vitro ».

 

Note Gènéthique :

Les cellules utilisées pour obtenir ces placentas artificiels ont été prélevées sur des placentas humains récupérés suite à des avortements précoces volontaires pratiqués au Addenbrooke’s Hospital (entre 6 et 9 semaines de grossesse).

AFP (28/11/2018)

Partager cet article

Synthèses de presse

Planned Parenthood : aucun battement de cœur avant 6 semaines de grossesse ?
/ IVG-IMG

Planned Parenthood : aucun battement de cœur avant 6 semaines de grossesse ?

Le Planned Parenthood a modifié la fiche d’information sur le développement fœtal affirmant qu’il n’existe aucun battement de cœur avant ...
Suisse : deux initiatives pour diminuer les avortements
/ IVG-IMG

Suisse : deux initiatives pour diminuer les avortements

Deux initiatives pour diminuer les avortements peuvent être adoptées si elles obtiennent au moins 100.000 signatures ...
recherche
/ Génome

VIH : un premier patient traité avec CRISPR

Dans le cadre d’un essai clinique 1/2 financé par Excision, le patient a reçu CRISPR en intra veineuse ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres