Des ovocytes de souris obtenus à partir de cellules souches

Publié le 19 Sep, 2017

Des chercheurs japonais dirigés par le professeur Michinori Saito sont parvenus à dériver des cellules souches embryonnaires murines en ovocytes de souris, à l’aide d’un milieu de culture contenant de la vitamine A et des protéines. Leur objectif est d’obtenir le même résultat chez l’homme. Leur étude parue mardi dans un journal scientifique européen (European Molecular Biology Laboratory), fait état d’un taux de succès de 90% après une semaine de culture.

 

Jusqu’à présent, des ovocytes immatures avaient été obtenus en « cultivant des cellules souches embryonnaires de souris avec des cellules somatiques ovariennes ». La nouveauté réside dans le milieu de culture, qui ne contenait pas de cellules somatiques. L’équipe veut également obtenir des ovocytes matures sans passer par une étape de développement in vivo.

 

Note Gènéthique : Dans de précédentes études, l’équipe de Michinori Saito a mené ses travaux avec des cellules iPS et est parvenu à donner naissance à des souris à partir de cellules iPS :  Des cellules IPS donnent naissance à des souris.

The Japan Times (20/09/2017)

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres