Des ovocytes de souris obtenus à partir de cellules souches

Publié le : 20 septembre 2017

Des chercheurs japonais dirigés par le professeur Michinori Saito sont parvenus à dériver des cellules souches embryonnaires murines en ovocytes de souris, à l’aide d’un milieu de culture contenant de la vitamine A et des protéines. Leur objectif est d’obtenir le même résultat chez l’homme. Leur étude parue mardi dans un journal scientifique européen (European Molecular Biology Laboratory), fait état d’un taux de succès de 90% après une semaine de culture.

 

Jusqu’à présent, des ovocytes immatures avaient été obtenus en « cultivant des cellules souches embryonnaires de souris avec des cellules somatiques ovariennes ». La nouveauté réside dans le milieu de culture, qui ne contenait pas de cellules somatiques. L’équipe veut également obtenir des ovocytes matures sans passer par une étape de développement in vivo.

 

Note Gènéthique : Dans de précédentes études, l’équipe de Michinori Saito a mené ses travaux avec des cellules iPS et est parvenu à donner naissance à des souris à partir de cellules iPS :  Des cellules IPS donnent naissance à des souris.

<p>The Japan Times (20/09/2017)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres